Olivier FRAYSSÉ

Professeur des universités en civilisation américaine, Paris-Sorbonne
Thèmes de recherche

Histoire américaine ; Capitalisme ; Travail ; Régimes de travail ; Organisation des travailleurs ; Biographie

Mes recherches visent à éclairer l’histoire et la civilisation des États-Unis par la prise en compte de la centralité du travail dans l’expérience humaine. Il s’agit d’articuler la notion de régime de travail au sens de Mingione (1997) « ensemble relativement cohérent et permanent des règles de la vie sociale qui permettent de mobiliser l’énergie des travailleurs dans des formes typiques » avec le concept marxiste de procès de travail, lequel revêt également des formes typiques, révolutionnées en permanence par la dynamique du mode de production capitaliste. Dans ces deux cadres, les travailleurs négocient, individuellement et collectivement, l’expression de leur subjectivité créatrice proprement humaine face à la contrainte de la structure de pouvoir propre à tous les régimes d’exploitation et de domination. Pour répondre à la double question « Qu’est-ce qui fait que nous travaillons, et qu’est-ce que le travail que nous faisons nous fait ? », j’ai choisi d’étudier les formes d’organisation collective, formelles et informelles, qui correspondent aux différents régimes de travail, y compris dans leur dimension idélogique, et aux différents types de procès de travail, tout en explorant ce que la démarche biographique et autobiographique nous permet de comprendre des stratégies et itinéraires individuels dans ces contextes. Ces recherches m’ont amené à explorer sous cet angle diverses périodes de l’histoire américaine, à m’interroger sur la dimension anthropologique du travail, à étudier la biographie dans son rapport avec l’histoire. Dans la période récente, ces travaux visent à historiciser et territorialiser la question du travail à l’heure du numérique et de « l’américanisation du monde ».

Websites

Publications significatives

Abraham Lincoln, Land and Labor, 1809-1860, Sylvia Neely transl., Urbana, Illinois University Press, 1994.

“Crafty Lincoln and Honest Abe in the Media War: the Homespun Spin and the Question of Authorship”, in John Dean et Olivier Frayssé, eds., Lincoln in Europe: Political Uses, Popular Images – 1860-2014, American Studies Journal, n° 60, 2016.

“Work and Labour as Metonymy and Metaphor”, tripleC 12(2), 2014.

“How the US Counterculture Redefined Work for the Age of the Internet” in Olivier Frayssé et Mathieu O’Neil, eds., Digital Labour and Prosumer Capitalism : the US Matrix, Palgrave MacMillan, 2015.

“Is the concept of rent relevant to a discussion of surplus value in the digital world?”, in Eran Fisher and Christian Fuchs, eds., Reconsidering Value and Labour in the Digital Age, Palgrave Macmillan, 2015.

« La crise, les retraites, et le rêve américain », IdeAs N°5, 2015. « Guy Debord, a critique of modernism and Fordism: what lessons for today? » in Emiliana Armano and Marco Briziarelli, eds., The Spectacle 2.0: Reading Debord in the Context of Digital Capitalism, Westminster UP, 2017.

Responsabilités collectives

Directeur-adjoint de l’UFR d’études anglophones

Directeur de l’axe Travail Culture et Société de HDEA

Collaborations scientifiques

Cotutelles avec Rutgers university et James Cook university

Participation au projet ANR ZOGRIS « Transformations des normes d’emploi et nouvelles inégalités : comparer les zones grises » (2011 2015)

Membre du Management Committee, Cost Action The Dynamics of Virtual Work (2012-2016)

Membre de la Biography Society

Doctorant-e-s